Pourquoi sommes-nous là ? Pourquoi nous battons nous ?

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

par le dr jérôme marty, président de l'ufml

Jerome Marty2Depuis des mois monte une colère que jamais la France n’a connue. Une de ces colères que seul notre pays sait exprimer lorsqu’on s’attaque à ses valeurs.
Beaucoup d’entre nous ne peuvent l’expliquer et, même s’ils perçoivent que l’orage pointe, les mots pour qualifier sa présence leur manquent.
Tous, que nous soyons professionnels du soin ou patients, savons que la liberté et l’indépendance sont au plus haut de ces valeurs.

Tous, nous avons conscience que le système de soin français, public ou privé ne doit sa qualité qu’à la hauteur de l’engagement de ses femmes et de ses hommes, qu’à leur savoir, leurs responsabilités, leur humanisme, leur liberté de pratique et leur indépendance.

Chacun d’entre nous, médecin hospitalier, médecin libéral, de clinique ou de ville, sage-femme, infirmière, pharmacien, dentiste, biologiste, kinésithérapeutes …. sait la fragilité de son exercice, de sa profession, du système sanitaire.

Chacun d’entre nous a vu depuis la loi HPST grandir la puissance administrative, et baisser ses possibilités organisationnelles.

Tous, nous avons assisté à la multiplication des agences et à l’encadrement des activités.

Tous, nous avons perçu l’alourdissement des tâches et des responsabilités, l’extension permanente des temps de non soin, et le transfert continu du pouvoir décisionnel jusqu’à la dépossession de son mode d’exercice.

Tous, nous savons que la loi Macron comme la loi de santé, vont porter le coup de grâce au modèle sanitaire français, étatiser le soin dans son organisation tout en livrant ses acteurs à la finance.

Chacun d’entre nous sait que soigner ne peut dépendre d’injonctions économiques et que l’éthique et la déontologie des pratiques ne peuvent être à la merci d’intérêts autres que ceux des patients !

Tous ou presque nous dénonçons l’assujettissement des praticiens au financeur et la perte de la liberté de soigner au sein du Tiers Payant Généralisé, la main mise sur les entreprises médicales, de groupes, mutuelles , assurances , fonds de pensions. La perte d’indépendance et les risques pour les Français.

Aucun de nous n’accepte de devenir obéisseur à d’autres intérêts que l’humain, le soin à tous, selon les dernières données acquises de la science et le respect de l’éthique et de la déontologie.

La loi de santé et la loi Macron menacent les fondements même de ce qui fait l’essence de nos professions, de nos engagements, de nos vies.

Nous ne pouvons, nous ne devons laisser faire !

C’est ensemble que nous devons nous lever, ensemble que nous devons nous battre.

Menacer une profession de santé c’est nous menacer tous.

S’attaquer à la liberté et l’indépendance d’un acteur de soin c’est nous attaquer tous.

Menacer et attaquer les soignants c’est menacer et attaquer les patients, les priver de leur liberté de soigner ,c’est à terme impacter la liberté des patients.

C’est pour cela que nous sommes là, pour cela que nous nous battons, pour cela que nous allons ensemble participer aux combats contre ces deux lois.

Chaque action, chaque manifestation , doit voir l’engagement solidaire de tous.

Il est temps de faire tomber les barrières. Nous sommes médecin, infirmier, sage-femme, pharmacien, biologiste, dentiste, kinésithérapeute, podologue, orthophoniste, orthoptiste… du secteur public ou du secteur privé, nous avons la responsabilité du système, nous allons la garder !

Partagez cet article

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
AddThis Social Bookmark Button

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

0 / 300 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 300 caractères
conditions d'utilisation.