Des parents d'enfants malades démarrent à Garches une grève de la faim

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

par le dr jérôme marty, président de l'ufml

communique de presseL'UFML dénonce la position de l’administration.

Des parents d'enfants accueillis à Garches à Paris ont débuté une grève de la faim pour défendre la pérennité du service de cancérologie pédiatrique menacé de fermeture. Ce service du Dr Nicole Delépine offre aux enfants l'alternative, pour ceux qui le souhaitent, librement, et dans le cadre du consentement éclairé, un autre type de traitement oncologique reconnu en rapport avec leur pathologie. Ce service se bat pour une médecine individuelle, avec des protocoles adaptés et refuse de faire entrer de façon automatique les patients dans des essais thérapeutiques. Les résultats de ce service sont exceptionnels et la démarche de ces parents aujourd'hui en prouvent à nouveau la qualité.

Les parents grévistes de la faim ont été parqués dans la chapelle de Garches avec l'impossibilité d’en sortir (pour ne pas courir le risque de ne plus pouvoir entrer), privé autoritairement d'accès aux toilettes de l'établissement, et avec l'impossibilité pour leurs proches de se rendre auprès d'eux, gardés par neuf vigiles et des représentants de l'administration.

"Ce qui ce passe en ce moment à Garches est grave et ces pratiques doivent être dénoncées avec force. Ces parents subissent une violence administrative. Nous parlons pourtant ici de parents d'enfants malades." déclare Jérôme Marty, président de l'UFML.

A cet instant et, alors que le combat pour la survie de ce service dure depuis des mois, le ministère n'a reçu à ce jour aucune personne concernée. Ce comportement est aberrant au regard des douleurs subies, et des interrogations posées ; il est indigne de notre démocratie.

L'UFML dénonce cette situation, soutient les parents, et l'équipe soignante qui doit être reçue sans délai.

L'UFML soutient surtout la médecine académique et le libre choix thérapeutique que défend cette équipe. Un combat symbolique pour l’UFML.

En savoir plus : www.enfants-cancer-garches.fr/2014/06/video-de-soutien-de-medecins-et-personnalites-a-notre-cause.html

Partagez cet article

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
AddThis Social Bookmark Button

Participant à cette conversation

Commentaires (1)

  • Invité (Jean-François HUET)

    Permalien

    Les dérives de la médecine étatisée sont prévisibles et ils le sont d'autant plus que la dette sociale croît en raison inverse de la qualité des soins L'étatisation de la santé résulte de l'étatisation de fait de l'assurance maladie en déliquescence financière Cette incompétence chronique du système collectivisé,dans l'obtention des moyens rend le regard budgétaire restrictif sur la médecine inévitable ,notamment sur des spécialités telles que l'oncologie pédiatrique.Les dérives de l' étatisation de la sécurité sociale sont toutes prédites depuis plus d'un siècle et demi:
    EVIDENCE BASED DISASTER sous couvert d'une EVIDENCE BASED MEDECINE.... déjà stupide dans ses bases et en plus aux ordres.

Ajouter vos commentaires

0 / 300 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 300 caractères
conditions d'utilisation.