Marisol n'est pas couchée

Note utilisateur:  / 4
MauvaisTrès bien 

par le dr cousina charles, delegue 69 

Charles Cousina

1/11/2014: Marisol Touraine était l'invitée politique de l'émission ONPC.

Retrouvez à partir d'1h10 son ITW

Morceaux choisis par l'UFML:

 

1. Prévention VIH - Etude IPERGAY : "Le ministère de la Santé ne décide absolument de rien." ; "Ce serait une avancée majeure".

cf. Etude démontrant une réduction présumée de la transmission du VIH de 80 % avec le Truvada en préventif vs 100 % pour le préservatif : http://anrs.fr/VIH-SIDA/Sante-publique-Sciences-sociales/Actualites/Un-grand-succes-dans-la-lutte-contre-le-VIH-sida.-Un-medicament-pris-au-moment-des-rapports-sexuels-reduit-efficacement-le-risque-d-infection 
A confronter à l’Etude IPREX (2010) démontrant une réduction de seulement 44 % avec un protocole identique : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3079639/

Pourquoi un individu qui ne veut pas se protéger avec un préservatif (100  % efficacité, 1% effet indésirable entre allergie au latex et rupture de capote) voudrait d'un seul coup se protéger avec un médicament à l'efficacité présumée et son lot d’effets secondaires, sans être subventionné par l’industrie pharmaceutique?
Comment présenter un tel traitement comme un progrès incroyable de santé publique alors que l’ASMR prévisible sera forcément inférieure à celle du préservatif ?
De plus, la publicité gratuite qui est faite à ce traitement est là pour augmenter encore le recrutement, ce qui ne fera que biaiser un peu plus les résultats en incluant des volontaires qui utilisent le préservatif régulièrement.
J’allais presque oublier les conséquences inhérentes au remplacement du préservatif par un traitement médicamenteux : le risque de contracter d’autres MST va radicalement augmenter lui…
Pour finir, encore une fois, on arrête un essai au bout de 2 mois avant même de connaître les effets de l’utilisation d’un tel traitement à long terme sur des personnes saines !!

L’UFML cherchait des aberrations : http://www.ufml.fr/2013-11-28-20-31-41/equipe-editoriale/981-appel-a-temoignage-aux-aberrations-du-systeme-d-accreditation-actuel-des-medecins-et-etablissements-de-sante.html. En voici une. Je suis sûr que vous nous aiderez à en trouver beaucoup d’autres.

2. Modulation des Allocations Familiales selon les revenus : "Vous ne cotisez pas pour votre politique familiale".

Qui a déjà regardé sa fiche de salaire ou son relevé de cotisations URSSAF et parmi ceux-ci, combien pensent qu’ils ne cotisent pas pour la politique familiale de ce pays ?
Ma 1ère paye d’externe tout fier que je fus s’en rappelle pourtant encore : http://dl.free.fr/q8TvKbwtE
Le principe d’universalité des allocations familiales, versées jusqu’alors indépendamment du niveau de revenus des familles, les droits étant ainsi les mêmes pour tout le monde, est remis en cause par Marisol Touraine, qui fait référence à un sondage donnant 75 % de Français favorables à sa mesure, sur ce mensonge que vous aurez tous relevé…
Elle en profite pour rappeler que cette modulation des droits en fonction des revenus ne peut pas s’appliquer pour l’assurance du risque maladie. Elle a probablement oublié tout ce que l’UFML dénonce : l’existence des réseaux de soins, les remboursements différenciés, l’ANI qui fait la part belle aux Instituts de Prévoyance qui pratiquent la sélection du risque et qui offrent des contrats collectifs moins chers que les contrats individuels à garanties égales. http://ufml.fr/component/content/article/81-articles-en-vedette-ufml/communique-de-presse/540-communique-de-presse-loi-sur-les-reseaux-de-soins-un-piege-sybillin.html

3. Reste à charge : "Nous faisons en sorte que ce qui reste à la charge des Français en matière de santé diminue et il diminue alors que sous le mandat précédent, il avait augmenté".

L’UFML a démontré, à qui veut bien l’entendre, que le reste à charge des ménages est stable sur la période 2000-2012 comme en atteste ce rapport : http://www.argusdelassurance.com/mediatheque/9/8/3/000018389.pdf (page 40)
http://www.ufml.fr/2013-11-28-20-31-41/conseil-d-administration/560-l-ufml-mene-la-bataille-contre-les-reseaux-mutualistes.html

Avec la mise en place des contrats responsables, l’UFML annonce une augmentation douloureuse du RAC pour les patients n’ayant pas les moyens de se payer une sur-complémentaire santé.
http://hippocrateenlacite.wordpress.com/sante-cite/strategie-nationale-de-sante-sns-le-mythe-de-la-caverne-en-action/

4. Compléments d'honoraires : "Les dépassements d'honoraires sont la chose la plus injuste qui soit" ; "Les dépassements d'honoraires ont reculé, ont diminué qu'il s'agisse de l'hôpital ou qu'il s'agisse de la médecine de ville".

Le taux de dépassement moyen a ridiculement diminué sur le 1er trimestre 2014, passant de 55 à 54,5 %. http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/10/22/20002-20141022ARTFIG00391-medecins-les-depassements-d-honoraires-abusifs-en-baisse.php
Cette micro-baisse atteste ainsi de l’échec d’un Contrat d’Accès aux Soins qui a, sans conteste, manqué sa cible, comme l’avait annoncé l’UFML : http://www.ufml.fr/actualites/mot-du-president/1343-le-cas-a-totalement-et-irremediablement-manque-sa-cible.html  et qui a, par contre, mis en péril l’avenir de la chirurgie et de toutes  les spécialités à plateau technique lourd.
L’UFML attend avec impatience le montant en valeur absolue des compléments d’honoraires dûs sur l’année 2014, pour définitivement prouver aux décideurs politiques que rien n’est possible sans avoir préalablement consulté et respecté les seuls experts du système de soins, à savoir les soignants.
PS : Le Président Marty me fait remarquer, avec malice, que Marisol Touraine facture à l’Etat et donc au contribuable des dépassements d’honoraires de 2500 €/mois depuis 2 ans et demi déjà.

5. PLFSS 2015 - Loi Santé : "l'année prochaine, plus d'1 milliard d'économies sur le médicament" ; "On ne peut pas remettre en cause les AMM, on peut en revanche flécher les prescriptions et les médecins devront prescrire des génériques plutôt que des médicaments de marque".

Pour tenir son objectif de diminution des dépenses de santé, avec une baisse de 3,5 Mds €/3 ans annoncée sur le seul poste « médicament », notre Ministre a donc choisi la coercition en obligeant les médecins à prescrire à moindre coût, traînant les adeptes de la mention « non substituable » devant les tribunaux (http://www.ufml.fr/81-articles-en-vedette-ufml/communique-de-presse/1171-l-assurance-maladie-va-sanctionner-financierement-les-medecins-qui-abusent-de-la-mention-non-substituable.html) et faisant crouler la profession sous les demandes d’entente préalable dès la prescription de certains médicaments au seul prétexte de leur prix (http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000029490140).

L’UFML demande l’arrêt de cette politique d’austérité qui ne vise qu’à la caporalisation de la médecine : http://www.ufml.fr/component/content/article/89-newsletters-ufml/1172-sanctions-tous-a-l-echafaud.html

6. Cumul des mandats : "Je suis dans mon département tous les WE et parfois la semaine".

Nous finirons sur une note d’humour qui devrait mettre notre Ministre en porte-à-faux vis-à-vis de la Commission des Affaires Sociales, du Ministère du Travail et des syndicats. En effet, pour pouvoir exercer ces 2 missions de Conseillère générale et de Ministre à plein-temps, Madame Marisol Touraine a avoué être en faveur du travail le dimanche. Cela nous fait au moins 1 point commun qu’il ne faudra pas oublier au moment de calculer nos points du futur compte pénibilité.


ITW MST ONPC 1/11/2014

Partagez cet article

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
AddThis Social Bookmark Button

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

0 / 300 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 300 caractères
conditions d'utilisation.