Pétition : Vous ne devez pas fermer ce service

Note utilisateur:  / 10
MauvaisTrès bien 

par le dr jérôme marty, président de l'ufml

Jerome Marty2

14 Avenue Duquesne, 75007 Paris

Madame la ministre,

Vous êtes intervenue ce jeudi 10 juillet 2014 sur RMC info lors de l’émission Bourdin direct et vous avez annoncé votre volonté de fermer le service d’oncologie pédiatrique dirigé par le Dr Delepine à Garches.

Vous avez déclaré : « les enfants qui sont aujourd’hui soignés, continueront de l’être de la même manière, mais pour le reste, Jean Jacques Bourdin, les méthodes de traitement de cette unité médicale ne font l’objet et n’ont fait l’objet d’aucune évaluation scientifique et cela ça n’est pas possible parce que c’est un risque. La science, elle, progresse avec l’évaluation, l’évaluation des résultats, l’évaluation des effets… ».

TELECHARGER LA LETTRE

Madame la ministre, vous avez donc décidé d’autoriser la poursuite des traitements pratiqués dans le service du Dr Delepine pour les enfants en bénéficiant actuellement, et vous en avez donc par là-même, reconnu la valeur. Nous ne pouvons en effet croire que vous autoriseriez, ne serait-ce qu’une minute, un traitement qui entraînerait une perte de chance face à la maladie chez un enfant atteint de cancer.

Vous avez reconnu la qualité de ces traitements et vous en avez pourtant annoncé dans le même temps l’arrêt définitif puisque « non évalué » selon vos propres mots, sans préciser que ces thérapeutiques sont éprouvées depuis des décennies et publiées dans la littérature internationale.

Madame la ministre, vous avez également déclaré avoir reçu des familles d’enfants atteints de cancer qui selon vous « demandaient davantage d’essais thérapeutiques », en d’autres termes, vous avez déclaré que des parents d’enfants atteints de cancer voudraient que dans de plus nombreux cas encore, ils soient inclus dans des protocoles dans lesquels ils ignorent le traitement qui leur est administré. Des parents qui ignorent en grande majorité que pour être accrédité, un établissement de santé doit inclure un maximum de patients dans les essais.

Le service d’onco-pédiatrie de Garches permet actuellement aux enfants et à leurs familles de bénéficier d’une alternative thérapeutique académique reconnue dans les essais thérapeutiques.

J’ai rencontré personnellement nombre de jeunes patients, j’ai discuté avec des familles d’enfants disparus, j’ai rencontré d’anciens patients qui aujourd’hui, jeunes adultes, sont en rémission, alors même que l’évolution de leur pathologie était annoncée péjorative. Des dizaines de patients et leurs familles madame la ministre, et, parce que j’ai croisé leur regard, écouté leurs paroles, touché leurs mains, j’ai compris pourquoi ce service tout au long de son histoire n’avait jamais reçu la moindre plainte de patients ou de familles et je vous écris aujourd’hui.

Madame la ministre, par vos actes vous reconnaissez que les traitements pratiqués dans ce service sont efficaces et bénéfiques. Vous ne pouvez, vous ne devez donc pas fermer ce service sur de seules considérations administratives. Le sujet est trop grave pour être traité d’un trait de plume fût-il ministériel.

Refuser la continuité des soins prodigués dans ce service ainsi que l’exercice des équipes formées et aguerries à leur mise en œuvre, c’est prendre le risque d’une perte de chance dramatique pour de nombreux enfants atteints de cancer.

Madame la ministre, je vous demande de surseoir à la fermeture du service d’onco-pédiatrie de Garches par un moratoire d’un an, période pendant laquelle pourront être entendus les témoignages des enfants et familles suivis dans ce service, les médecins et équipes soignantes qui y ont exercé. Temps pendant lequel pourront être exposés dans le calme les différents avis médicaux. Mais surtout, temps pendant lequel la liberté de choix des patients dans le cadre du consentement éclairé sera respectée, et tout risque de perte de chance par la suppression de réalisation de ces traitements sera écarté.

Madame la ministre, j’appelle par la présente, les patients et leurs familles, les intellectuels, les artistes, les médecins, les acteurs de soins, et tous les défenseurs de la liberté de choix à se joindre à moi et à cosigner ce courrier.

Docteur Jérôme Marty.

petitionSIGNER LA PETITION

Partagez cet article

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Participant à cette conversation

Commentaires (5)

  • Invité (laurence godfrin)

    Permalien

    bonjour, comment co-signer la lettre ?
    les parents de Garches

  • Invité (Webmaster)

    Permalien

    Une pétition sera disponible en ligne dans la matinée.

  • Invité (couderc)

    Permalien

    Est-ce qu'on peut imprimer la pétition, la faire signer et ensuite vous l'envoyer ?

  • Invité (Jean-François Huet)

    Permalien

    DEPUIS QUAND L'EVALUATION DES RESULTATS DES TRAITEMENTS EST ELLE IMPOSSIBLE ET DANGEREUSE MADAME TOURAINE?
    Elle nécessite des moyens intellectuels et matériels importants que vous n'avez pas ce qui apparemment n'empêche pas de prendre des décisions avec des arguments bidons, et un niveau de crédibilité que vous pouvez vous-même mesurer... ceci étant dit quand on agit au nom d'un gouvernement de brêles (expression de Monsieur Strauss Kahn) battant des records d'impopularité, contre des professions de santé à 85% hostiles on n'est plus à ça près....
    et puis franchement...entre nous , une fermeture de service d'oncologie pédiatrique qui se termine par l'intervention des CRS.... est ce bien raisonnable? est-ce la preuve d'une compétence quelconque en matière de gestion de crise?
    Nous attendons tous avec impatience l'échéance de votre date de péremption politique

  • Invité (godfrin)

    Permalien

    bonjour, pour les enfants que cette fermeture injustifiée expéditive à l'arraché a profondément blesser; Aucun n'a pu dire au revoir aux infirmières ou aux médecins.
    Venez très nombreux (pour le personnel médical en blouse) à la marche du samedi 9 aout, rassemblement à 14h30 devant l'hôpital ambroise paré.
    Pour que Mme Touraine comprenne que ces 5 km font toute la différence pour nos enfants et tous ceux qui auront la malchance d'être un jour à notre place !

Ajouter vos commentaires

0 / 300 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 300 caractères
conditions d'utilisation.